The Cross Channel Film Lab today announced an investment of €1.5million (£1.2million) from the European Regional Development Fund (ERDF) in a new €3million (£2.4million) project to further the interaction between screenwriting, visual effects (VFX) and Stereo 3D innovations in low to medium budget cinema in the UK and France. The project kicks off today with its first week-long UK workshop, at the recently opened Academy for Innovation and Research (AIR) at University College Falmouth.

Building on the success of a pilot scheme in 2010, the Cross Channel Film Lab: Phase 2 (CCFL2) brings together five partners in the south of the UK and six in the north of France to combine story with new VFX and 3D research in the development of exceptional low to medium budget film projects.

Practical CCFL2 labs on both sides of the Channel will place technicians and researchers with writer/director/producer teams, to explore new VFX and Stereo 3D technologies at an early stage of story development. The labs will support innovation in production processes and narrative form, stimulating a new generation of European independent cinema.

Creative England, Bournemouth University, University College Falmouth, Cornwall Council and Arts Centre Trust Cornwall will work with France’s Le Groupe Ouest, Artefacto, Université de Bretagne Occidentale, Télécom Bretagne (3D Fovea), École Régionale des Beaux-Arts de Rennes, the Dinard Film Festival and industry partners to build a collaborative R&D model in 2012.

The scheme will develop eight feature film projects in 2013 and 2014. It will launch its call for submissions at the Dinard Film Festival in October 2012.

Le Cross-Channel Film Lab 2 est lancé, plateforme de recherche commune entre l’Angleterre et la Bretagne pour les nouvelles technologies de l’image et du son appliqué au cinéma.

C’est parti pour le projet CROSS-CHANNEL FILM LAB 2 qui a été sélectionné dans le cadre du programme européen INTERREG IV A France (Manche)-Angleterre. Regroupant 11 partenaires de chaque côté de la Manche, le projet vise à proposer une plate-forme dédiée à l’utilisation des nouvelles technologies de l’image et du son pour la création cinématographique de fiction à budget limité (écriture spécifique, effets visuels numériques, 3D relief, son 3D).

Le Cross-Channel Film Lab 2 fait suite à une première version test du projet réalisé avec succès en 2010, co-créé par Le Groupe Ouest, Pôle Européen de Création Cinématographique (Finistère) et l’Arts Center Trust de Redruth (Cornouailles britannique). Fondé sur la collaboration transfrontalière initiale, élargie aux régions côtières du Nord-Ouest de la France et du Sud du Royaume-Uni, il maintient son objectif de fond : rendre accessible l’utilisation des technologies 3D stéréo et VFX (effets visuels numériques) à des projets de films à budget moyen ou réduit, qui formeront selon toute vraisemblance un segment essentiel de la production cinématographique européenne de demain.

Le projet réunit 11 partenaires, 5 en Angleterre et 6 en Bretagne (collectivités territoriales, structures d’intérêt général dédiées à la création cinématographique, laboratoires de recherches publics, universités et écoles supérieures d’Art, Festival de cinéma…) qui vont 3 ans durant associer leurs compétences et leurs savoir-faire dans le cadre d’un processus de recherche et de développement à la fois artistique et technologique.

Financé par le programme européen Interreg IV A, dont le but est d’atténuer « l’effet frontière » entre la France et l’Angleterre, le Cross-Channel Film Lab 2 est conçu pour fonctionner comme un centre d’excellence transmanche dans le domaine des images innovantes pour le cinéma, en particulier en ce qui concerne la 3D relief, les effets visuels numériques (VFX) et l’écriture adaptée à ces nouveaux modes technologiques. Il s’inscrit dans la ligne de recherche développée par l’Institut de Recherche Technologique B-Com dédié aux réseaux et aux contenus du futur (le projet a été validé début février 2012 par l’Etat dans le cadre de l’appel à projets Investissements d’Avenir), auquel il va apporter une dimension européenne grâce au réseau de professionnels britanniques partenaires du projet. Côté breton, les partenaires du Cross-Channel Film Lab 2 sont tous (hors Festival du Film Britannique de Dinard) membres du Pôle de compétitivité Images & Réseaux. Ils ont déjà l’habitude de travailler au sein de projets collaboratifs mais la force de ce nouveau projet sera de faire travailler main dans la main des chercheurs du monde scientifique et des « créatifs » (scénaristes, réalisateurs…), qui plus est des deux côtés de la Manche. Le Cross-Channel Film Lab 2 permettra ainsi à ces deux mondes adjacents de travailler ensemble pour produire une véritable innovation, à la fois productrice de sens et de développement territorial.

Les résultats, tant cinématographiques que scientifiques et techniques du projet seront présentés chaque année dans le cadre du Festival du Film Britannique de Dinard lors d’une présentation publique qui offrira la possibilité à un large public de découvrir et comprendre les conditions, moyens et problématiques posées par le recours à ces technologies et leur impact sur la création cinématographique et numérique en général. Une plateforme web spécifique et innovante présentant la construction et l’actualité du Cross-Channel Film Lab 2 sera par ailleurs mise en place dès l’automne prochain avec pour objectif la création d’une dynamique autour du projet.

Doté d’un budget de 3 millions d’euros, le Cross-Channel Film Lab 2 est financé en partie par le programme Interreg IV A France- (Manche)-Angleterre. Le projet a reçu le soutien côté anglais du Cornwall Council et du Engineering and Physical Sciences Research Council, et côté breton de la Région Bretagne, du Conseil Général du Finistère, et de Brest Métropole Océane.